Le forum sur les armes à air et .22
Bienvenue sur Airguns ... n'hésitez pas à vous inscrire pour participer à notre communauté et notre convivialité entre tout le monde !
Le forum sur les armes à air et .22

Vous êtes sur le forum référence francophone sur le tir de loisir aux armes à air et .22
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Sujets RécentsSujets Récents  Connexion  Carte des membres  ARprotechARprotech  B.A.R. (BlackPool Air Rifles)  ATAPATAP  Armurerie Meyson  
Bienvenue sur AIRGUNS le forum référence en termes de tir de loisir aux armes à air et .22LR
anipassion.com
Partagez | 
 

 Le tir carabine a 10m MAJ 02/12/15

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
pruche39
Vieil Habitué
Vieil Habitué


Masculin
Verseau Cochon
Nombre de messages : 783
Age : 32
Localisation : Jura
Date d'inscription : 03/10/2012

MessageSujet: Le tir carabine a 10m MAJ 02/12/15   Mer 22 Jan - 21:58

Le tir carabine à 10m

Plusieurs sujets seront abordé afin de traiter le tir carabine à 10m en général.


La position.


Bon alors je vais essayer d'expliquer au mieux la position de carabinier 10m    (Enfin essayer d'expliquer ce que l'on m'a transmis, sans erreur   )

La base de cette position c'est la stabilité que l'on obtient en plaçant notre corps de manière à équilibrer le carabinier et sa carabine afin d’obtenir un centre de gravité bien placé.

D'abord les pieds.
Quand on est debout et que l'on se tient droit (théoriquement) le centre de gravité est comme celui ci dessous.

Notre but sera de placer le centre de gravité à un endroit précis afin que le carabinier et son arme est un bon équilibre, car si il dévie à gauche, à droite, en avant, en arrière de ce point d'équilibre c'est le déséquilibre et donc le manque de stabilité.

Le positionnement des pieds.

Pour positionner ses pieds il faut d'abord définir l'axe de tir, on peut prendre comme repère le fil du rameneur  (celui juste sous la cible. En rouge sur la photo). Il suffit ensuite de le prolonger soit matériellement (scotch, craie, ..) soit imaginairement, maintenant il suffit de placer ses pieds perpendiculairement à cet axe. Un repère simple pour se placer est d'utiliser la couture du pantalon (en vert sur l'image) et d'aligner l'axe avec la couture au niveau de la hanche. Pour l'écartement des pieds en principe on compte un peu plus que la largeur des épaules.


La posture générale de coté.
De coté le corps ressemblera un peu à un arc. Le dos cambré en arrière, le ventre en avant, le haut des jambes penchées vers l'avant afin de contre balancer le poids de la carabine qui si l'on se tenait droit nous entrainerait vers l'avant.


La posture générale de face.
De face le corps ressemblera à un K à l'envers, (je parle comme si j'étais le tireur) le bras et la jambe gauche sont presque aligné pour créer un empilement osseux le tout "verrouillé" par le bassin qui sera décalé sur la jambe gauche, le coude posé sur la hanche. Cette empilement osseux permettra de supporter le poids de la carabine sans efforts importants de la part des muscles qui se tétaniseraient assez rapidement et créeraient des mouvements parasites et donc un manque de stabilité. Ce décalage du bassin est très visible du coté droit du corps, le coté droit via la position du pied droit, l'inclinaison de la jambe droite et du bassin (hauteur de la hanche droite) et le cambrement du dos servira à ajuster la hauteur de la ligne de visée afin d'aligner le visuel verticalement (mouvement infime lorsque l'on se place en début de séance).
Le décalage du bassin ou verrouillage du bassin permet d'éviter les mouvements latéraux.



Le bras support.
Le bras qui supporte la carabine, le gauche dans l'exemple est replié et collé au corps, coude en appui sur la hanche, poing fermé avec le dos de la main face à la cible (certain main ouverte, de coté, etc mais plus rare) pour supporter la carabine.

Selon comme on place son poing on peut faire varier le hauteur de la ligne de visée, plus le poing est proche de nous plus la carabine sera haute ainsi que le ligne de visée, à l'inverse plus le poing sera loin de nous plus la carabine sera base ainsi que la ligne de visée mais je ne pense pas qu'ajuster la hauteur de ligne de visée ainsi soit souhaitable. En effet selon la carrure et la taille du tireur il doit faire un compromis, un grand tireur (bleu) éloignera son poing pour faire baisser sa ligne de visée, au contraire un petit tireur (vert) rapprochera son poing pour faire monter sa ligne de visée. Il faut également prendre en compte que plus le poing est loin plus le poignet est casé et engendre une position inconfortable. Le mieux étant de trouver le meilleur compromis entre le confort (l'équerrage formé par le bras est un point important pour la stabilité) et une ligne de visée aligné le mieux possible en vertical.


Le bras qui épaule.
Le bras où l'on va épauler, le droit dans notre exemple. Il est important que la plaque de couche soit bien placé au creux de l'épaule, l'avant bras doit théoriquement pouvoir être placé de la manière suivante (réglage longueur de crosse), la plaque de couche au niveau du creux du coude et la main doit pouvoir empoigner la poignée pour que l'angle du coude ne soit pas trop fermé et ne case le poignet.


L'ouverture du bras doit être un compromis entre confort et dévers, en effet un bras trop ouvert aura pour effet de donner du dévers vers la gauche car le poignet suivra naturellement le bras et donc des tirs sur la gauche et vers le haut, à l'inverse un bras trop fermé aura tendance a donner du dévers sur la droite donc des tirs sur la droite et vers le bas. Il faut donc trouver la bonne ouverture pour que la carabine reste bien droite (de niveau) et éviter de partir en arrière ou de plonger vers l'avant. Personnellement je pense qu'un bras un peu fermé donne plus de stabilité car on est plus compacte et la carabine est mieux tenu à l'épaule, sur l'exemple je trouve le bras un peu trop ouvert, enfin chacun voit midi à sa porte comme on dit.


La main elle doit tenir fermement la poignée sans pour autant être crispé.


L'index doit trouver une position naturelle, ni trop loin et tendu ni trop près et recroquevillé car inconsciemment en pressant la queue de détente la main pivotera légèrement, il ne doit y avoir que les deux dernières phalanges qui bougent.

Le mieux étant que la pulpe de l'index soit en contact avec toute la surface (ou un maximum au moins) prévu pour l’accueillir au niveau de la queue de détente (entouré en rouge).


La tête.
La tête sera tourné vers la cible et incliné sur le coté pour que la joue et le maxillaire viennent en appui sur le busc. Le but étant que l’œil soit bien aligné avec les organes de visée.


L’œil.
L’œil doit être parfaitement aligné avec la ligne de visée ainsi qu'avec les organes de visée. Il doit être à une distance de 1 à 4 cm du dioptre, 3 à 8 cm pour ceux qui on un verre de correction.

En effet même si le guidon (ring) et le visuel sont parfaitement aligné, si l’œil est mal placé cela entrainera une erreur de visée et au lieu d'un 10 l'on aura un tir désaxé, d'où l'importance du placement de la tête et de la joue sur le busc qui détermine le placement de l’œil.


Contrôle de le visée
Pour contrôler sa visée et voir si la position nous permet d'être naturellement aligné sur la cible, un exercice assez simple existe. Il suffit de se mettre en position et fermer les yeux, lorsqu'on les rouvrent on doit être aligné sur la cible, si c'est le cas tout est bon, sinon il faut retravailler la position. En effet si une fois en position si l'on est déjà aligné avec la cible, le gros du travaille est fait il ne reste plus qu'à peaufiner l'alignement du ring et du visuel.


Problème d'alignement horizontal, retour sur les pieds.
Si malgré une bonne position l'alignement horizontal n'est toujours pas bon et que l'on ne peut obtenir celui de gauche sur l'image mais que l'on continue d'obtenir un alignement comme celui de droite sur l'image, ou que malgré un bon alignement l'on a tendance a tirer trop à gauche ou trop à droite, c'est que la ligne de visée n'est pas aligné avec l'axe de tir ou que l'on force inconsciemment pour être aligné.


Il faut travailler sur la position des pieds, par exemple pour un tireur droitier, le pied gauche sera le pied pivot, il ne bougera donc sous aucun prétexte.

Si l'alignement vertical est bon mais que l'on est à droite en visée ou bien que nos tirs sont sur la droite, il faudra avancer le pied droit pour ramener la visée ou les tirs plus à gauche. A l'inverse si l'on est à gauche en visée ou bien que nos tirs sont sur la gauche, il faut reculé le pied droit pour ramener la visée ou les tirs plus à droite.


L'ouverture du pied droit a également une incidence sur les tirs mais je ne connais pas assez le sujet pour plus développer, je met tout de même l'image. (suite à une évolution de ma position de tir, droitier avec le pied droit assez avancé, le faite de rentrer le bout de pied droit vers l'intérieur me donne un meilleur maintient musculaire de la jambe droite).



Nous avons fait le tour de la base de la position de carabinier 10m mais comme la stabilité et l'équilibre ne dépende pas seulement du tireur, il faut parler un peu de la carabine.

L'équilibre.
Il est important que la carabine soit bien équilibré ou un minimum au moins.
Par exemple si je tire en plaçant mon poing (triangle bleu) comme ci dessous, l'idéal est que la carabine soit en parfaite équilibre sur mon poing.

Si elle plonge trop en l'avant ou en l'arrière c'est le déséquilibre et un problème se posera, pour l'arrière je n'ais pas eu ce problème donc difficile à décrire, par contre si trop de poids à l'avant et vue la position le problème sont des tirs trop bas car il faut forcer pour garder la carabine haute, en effet le centre de gravité tireur + arme sera au delà des limites acceptables.

Pour rééquilibrer la carabine il faut ajouter du poids, généralement des emplacements sont prévu à cette effet sous le canon, sous le busc, sur la plaque de couche, dans la crosse, etc. Là encore il faudra rester dans le confort et ne pas ajouter trop de poids, ou éventuellement alléger la carabine.
A savoir qu'un léger déséquilibre avantage certain tireur, ils ajoutent donc quelques grammes à l'avant ou à l'arrière pour agir sur les bougés.

Les réglages de la carabine. (Survol du sujet)
Tout d'abord si la carabine possède des réglages c'est qu'il y a une raison, il faut donc garder à l'esprit que c'est à la carabine de s'adapter à nous et notre morphologie et non l'inverse.

Sur certaines carabines les éléments réglables sont limités.

Par exemple on peut régler la plaque de couche en la reculant de la crosse pour allonger ceci, la régler en hauteur pour influencer la hauteur de la ligne de visée. Le busc est réglable en hauteur pour aligner la tête et l’œil au organe de visée. Le dioptre est déplaçable en avant ou en arrière pour le placer à bonne distance de l’œil. La queue de détente est déplaçable et orientable pour s'adapter à la position du doigt.

D'autres sont réglables dans tous les sens.

Par exemple on peut régler la plaque de couche en hauteur pour influencer la hauteur de la ligne de visée et l'orienté sur les cotés. Le busc est réglable en hauteur et inclinable sur les cotés pour aligner la tête et l’œil au organe de visée. Le dioptre est déplaçable en avant ou en arrière, réglable en hauteur (grâce au rehausse, comme le tunnel) pour le placer à bonne distance de l’œil. La queue de détente est déplaçable et orientable pour s'adapter à la position du doigt. La crosse est réglable en longueur et l'on peut modifier l'angle de la crosse. La poignée pistolet est inclinable d'avant en arrière et peut pivoter pour s'adapter à la position de la main. Le repose main est réglable en hauteur pour une influence sur le hauteur de la ligne de visée.

Il faut savoir que plus la carabine possède de réglages plus est sera dur à régler, il faut donc y aller pas à pas.



Nouveau centre de gravité.
Maintenant que toutes ces étapes sont effectuées le centre de gravité doit (théorique) se trouver au niveau du cercle rouge.


Rappels.
Les bases de la position de carabinier 10m sont posé, à vous de la travailler en gardant a l'esprit qu'il faudra que chacun adapte cette position voir la modifie pour l'adapter à sa morphologie. Donc se concentrer sur l'équilibre (centre de gravité) et le confort. Pour une bonne stabilité une fois en position il faut être stable sur ses appuis, détendu pour éviter de tétaniser les muscles (en découle des tremblements), se tasser naturellement (sans forcer) pour bien assoir sa position, une bonne respiration car si l'on ne respire pas assez l'apnée lors du tir sera réduite et se faire plaisir.


Les éléments d'une carabine et leurs réglages.


Le dioptre et le tunnel / guidon.

Tout d'abord le dioptre, ce n'est ni plus ni moins qu'un œilleton avec des réglages micrométrique en hauteur et dérive.
L'ouverture du dioptre simple est fixe, donc on ne pourra pas influer sur la lumière qui entre dans le dioptre.
Son placement sur le rail dépend de la position de la tête et de l’œil, on le placera de 1 à 4 cm de l’œil et de 3 à 8 cm de l’œil pour les personnes qui on un verre correcteur, ainsi l’œil sera assez près pour profiter de la lumière entrante du dioptre tout en étant plus ou moins isolé de la lumière ambiante gênante.
Selon les conditions de tir (stand) et notre ressentie lors du tir, il peut être judicieux de changer la taille de l'insert.
Exemple les cibles électroniques étant très lumineuses, on aura tendance à diminuer la taille de l'insert pour avoir la même marge de blanc que sur carton.
Il peut être judicieux également de modifier la taille de l'insert en cas de fatigue oculaire ou psychologique (comme quand l'on a le doigt de bois pas exemple).
Selon le bougé ressentie la taille peut être modifié aussi, si peu de bougé on peut tirer petit pour plus de précision, par contre en cas de bougé important augmenter la taille de l'insert permet plus de sécurité, avec plus de marge de blanc pour centrer les erreurs de décentrage seront moins importante.

Les accessoires du dioptre.
L'iris, il en existe plusieurs sorte, des simples avec juste le réglage d'ouverture et d'autres plus complexe avec le réglage d'ouverture ainsi que des filtres.

Le réglage de l'ouverture permet de faire entrer plus ou moins de lumière dans le dioptre afin d'obtenir un bon contraste entre le guidon et le visuel. Plus on le ferme moins il y a de lumière qui entre, si l'on ferme trop au bout d'un moment la marge de blanc autour du visuel aura tendance à diminué jusqu’à ce que l'on ne distingue plus rien de net. A l'inverse plus on ouvre plus il y a de lumière qui entre, si l'on ouvre trop le noir du visuel aura tendance à s'éclaircir et se griser. C'est pour cela qu'il est important de bien régler l'ouverture pour un bon contraste et avoir ainsi une marge de blanc bien visible.

Les filtres de couleurs permettent d'améliorer la vision, le contraste, d'assombrir, ... (certains sont plus utile en extérieur)

Les gris clair à foncé absorbe une parti de la lumière (clair peu et foncé beaucoup), ils s'utilisent quand il y a trop de lumière, en contre jour, etc.

Le jaune améliore le contraste par faible luminosité mais peu être agressif pour l'oeil.
L'orange est comme le jaune mais en moins agressif pour l'oeil et peu s'utilisé avec n'importe quel niveau de luminosité.

Marron (clair à foncé idem que le gris avec un meilleur contraste) modifie la lumière artificielle et donne une dominante bleuatre.

Bleu clair modifie la lumière artificielle (jaune et bleu = blanc).
Bleu foncé idem par forte lumière.

Rouge augmente le contraste de la cible et diminue la brillance du blanc.

Vert clair augmente le contraste par ciel bleu
Vert foncé idem par forte lumière

Violet augmente le contraste de la cible dans un stand clair par moyenne ou forte lumière.

Le filtre polarisant sert à éliminer les reflets et l'effet de mirage.

Le cache œil

On peut également greffer un cache œil sur le dioptre.

Le tunnel et le guidon,

Le tunnel accueil le guidon soit classiquement sous forme d'insert métallique ou en plexiglas soit grâce un iris qui permet de changer la taille du guidon.

Pour un tireur débutant ou qui bouge on prendra un guidon entre 4 et 4.4 qui permet d'avoir une bonne marge de blanc et ainsi diminuer les erreurs d'alignement. Un tireur plus expérimenté ou plus stable choisira généralement un guidon plus petit autour de 3.7 ou 3.8 afin d'avoir un marge plus fine et plus de précision. Cependant de très bons tireurs tirent avec des guidons de taille importante (4.4, 4.5) et sont très précis. Là encore c'est une question de compromis entre la marge de blanc, la stabilité du tireur et son confort.

Le busc

Le busc se règle en hauteur pour les plus simples, pour les plus compliqués un déplacement latéral est possible, on peut également l'incliner sur la gauche ou sur la droite afin que la tête soit bien placé et calé. Certains tireurs recouvre le busc de liège ou de caoutchouc pour un meilleur confort.


La plaque de couche

Certaines plaques de couches sont bardées de réglage, les plus simple se règle en hauteur (si on la monte on remonte en cible, si on la descend on descend en cible), l'ouverture de la plaque de couche et l'emplacement du crochet permet d'avoir la plaque de couche bien calé au creux de l'épaule lors de l'épaulement. Les plus complexes peuvent être déplacé latéralement vers soi ou à l'opposé souvent pour corriger la ligne d'épaule désaxé par apport à la ligne de tir ou pour le confort, le dernière réglage est l'orientation de la plaque de couche qui reste très flou pour moi, a part pour plus de confort je ne vois pas l’intérêt et si elle est bougé, elle doit être très légèrement orienté.


La poignée pistolet

La poignée pistolet est dissocié de la crosse et permet ainsi des réglages pour le confort du poignet et le placement de l'index, elle est inclinable vers l'avant ou l'arrière, elle peut tourner vers la gauche ou vers la droite. Il faut savoir que plusieurs tailles existent.


La queue de détente

Le réglage de la queue de détente est très important, la queue de détente peut se placer sur deux rails un à gauche ou un à droite, elle peut être avancé ou reculé sur ce même rail, l'emplacement qui accueil la pulpe du doigt est orientable pour bien épousé le doight.


La crosse et son angle



Les vêtements et accessoires
Les vêtements et accessoires on pour but d'améliorer le confort et la stabilité.

Les chaussures

Les chaussures de tir sont montantes pour bien tenir la cheville, elles possèdent une semelle plane avec une surface peu supérieur à celle de la chaussure pour une bonne stabilité. Elles permettent de rigidifier les chevilles et de diminuer le ballant d'avant en arrière. Attention au serrage de celle ci qui si trop serrer coupe la circulation dans les pieds.

Le pantalon

Le pantalon sert a rigidifier le bas du corps, il gaine les jambes et permet une meilleur stabilité en soulagent les jambes.

La veste

La veste rigidifie le haut du corps pour une meilleur stabilité, des parties antidérapantes au niveau de l'épaule pour la plaque de couche, au coude et à la hanche pour l'appui du bras porteur, elle soulage le haut du corps pour un meilleur confort.

Le gant

Le gant est plus là pour le confort mais permet une bonne stabilité grâce à des parties antidérapantes sur le dos et la paume. Attention dans le choix du gant certain on une couture au niveau des articulations entre la main et les doigts qui peut être gênante et inconfortable.

La visière

La visière permet de s'isoler de la lumière ambiante afin que les yeux ne soit gêner et puissent bien apprécier la lumière du dioptre. Certains vont plus loin en ajoutant des sortes d’œillères sur les cotés.


Bandeau

Le bandeau permet d’accueillir un cache œil ou et un verre correcteur par exemple.

Lunette

Les lunettes comme le bandeau permettent d’accueillir un cache œil ou et un verre correcteur par exemple.
Le verre correcteur doit être bien parallèle par apport à dioptre (vue de coté et du dessus par apport tireur) et centré avec le trou du dioptre sinon des erreurs de visée en découlent.



Le coté physique

La respiration
La respiration est un des éléments fondamentaux du tir, elle permet une bonne oxygénation du corps (muscles, cerveau, œil, ...), elle peut se travailler par des exercices respiratoires ou avec du cardio qui permet de développer son endurance etc , enfin bon je ne suis pas coach sportif donc je laisse ça au expert.
La respiration influe sur le rythme cardiaque, si on ne respire pas assez le rythme cardiaque augmente afin d'apporter d'avantage d'oxygène dans le corps et l'apnée lors du tir diminue dans le temps avec des effets néfastes, cela donne notamment une vue qui se trouble, le ressenti du pouls, etc .
Lors d'un match de 60 plombs l'on va retenir sa respiration peut être 100 fois, entre la prise de position, les essais, les 60 plombs du match et les plombs non tiré où l'on repose sa carabine, soit pour par exemple une apnée de 10 secondes à chaque fois, 17 minutes environ en apnée ce qui donne à réfléchir.
Bien respirer entre chaque tir permet de récupérer de son apnée, de se décontracter et avoir un rythme cardiaque bas (sauf stress) d'où son importance.
Sur le point, apnée sur inspiration ou expiration, je ne me prononcerais pas, personnellement je pense que cela est au même titre que la position, un choix personnel qui dépend avant tout de son propre ressenti et donc d'un confort.

Les muscles
Les muscles nous permettent toutes sortes de mouvements, ils nous donnent notre force bien utile dans notre quotidien mais qui lors du tir ne nous est d'aucune utilité, en effet comme il s'agit d'une position statique nos muscles ne sont idéalement quasiment pas sollicité car le port de la carabine est soutenu par notre charpente osseuse.
Cela ne veut pas dire que nous nous transformons en mollusque mais seulement que nous cherchons au maximum une décontraction musculaire, le seul tonus musculaire est suffisant pour nous maintenir debout, maintenir la position de la carabine, seul l'ajustement de la visée nous demande une "effort" conscient.
Le but est de ne pas se crisper car cela engendre des tremblements se qui dégrade fortement tout nos efforts dans notre recherche de stabilité.
Les contraintes musculaires du à une mauvaise posture sont mauvaises, il en résulte des courbatures et une fatigue accru donc si cela arrive chercher une posture plus confortable.
Les seuls mouvements que nous devons faire sont la manipulation et la préparation de la carabine, les changement de cartons si besoin et boire un coup   , d'eau bien sur.

La digestion
La digestion est également néfaste au tir, en effet elle consomme une grande partie de notre énergie et les mouvements du système digestif peuvent être gênant, il est donc important de ne pas tirer lors de le digestion, ce qui implique de manger (un repas j'entends) avant ou après le tir, un grignotage n'est cependant pas exclu lors du tir pour ce redonner un peu d'énergie.
Boire de l'eau est souvent nécessaire lors d'un match car nous nous déshydratons mais il ne faut pas faire n'importe quoi.
Il est recommandé de boire de l'eau (une boisson un peu sucrée éventuellement) à température ambiante et non gazeuse car le froid (glacé) engendre une moins bonne circulation sanguines dans les muscles car la digestion ce met en marche et capte une grosse parti de la circulation sanguine, les bulles ou gaz engendre quand à eux ballonnement et rot (le gaz carbonique donne de l'acide carbonique néfaste). (personnellement de l'eau, Perrier (je sais pas bien) ou ice tea légèrement frais cela me va très bien)

Les yeux
Les yeux nous permettent d’apprécier notre environnement, couleurs, contraste, lumière, profondeur, autant d'éléments important pour la visée, comme nous ne somme par tous égaux, certains on des corrections, d'autres sont plus sensible à la lumière, mise au point, etc.
Certains arrive à viser les deux yeux ouverts (les chanceux), d'autres ni arrivent qu'avec un œil   , ce qui veux dire soit fermer un œil soit utiliser un cache œil, si l'on utilise un cache œil cela permet d'évité de fatiguer notre œil de visée car si un œil est fermé des contraintes se crée, musculaire et visuel.
L'absorption de lumière par l’œil est également un point où nous ne somme pas égaux, age, couleur de l'iris, etc nous différencie, la lumière capté par l’œil influe sur le contraste et la profondeur de champs, en découle un visuel grisé, une marge de blanc qui diminue, etc.
Ne pas hésiter à faire une pause ou prendre son temps lors de visée, la pause permet de reposer les yeux, alors soit regarder une couleur reposante à proximité soit fermer les yeux un moment.
En cas de changement de luminosité (nuage par exemple) il ne faut pas hésiter à prendre son temps afin que l’œil s'habitue au changement de luminosité.

Les oreilles
L’audition et l'oreille interne ont leurs rôle aussi, l'oreille interne nous permet de tenir debout, c'est elle qui nous permet d'avoir une bonne stabilité, c'est pour ça que pencher trop la tête peu gêner à une bonne stabilité, il est conseillé d'avoir la tête le moins penché possible pour ne pas gêner l'oreille interne.
L'ouïe quand à elle peut, au travers des sons ambiants nous affecter, déconcentration, sursaut, d'où des mouvements parasites, une mauvaise visée ou trop longue, une déclenchement de détente non voulu sont des conséquences des bruits qui nous entourent.
Il est donc important soit de porter des protections auditives (le plus simple) pour nous isoler de ces bruits soit de s'entrainer avec du bruit ambiant pour si habituer et essayer d'en faire abstraction un maximum, cependant je pense que certains bruits non constants sont difficiles voir impossibles à ignorer comme un klaxon par exemple.

Les pieds
Les pieds sont les premiers "capteurs" de notre équilibre, seul point de contact avec le sol, eux seuls nous donne des informations sur le sol inclinaison, surface (lisse, cabossé, ...), nature (dur, mou), ...
Nos pieds et notre oreille interne sont les garant de notre équilibre, nos doigts de pied jouent un grand rôle dans cette histoire, ils nous permettent un solide encrage au sol.
Ils sont également une mine d'informations sur notre position, en effet les "douleurs" que l'on ressent en disent long sur notre position notamment les pressions exercé sur ceux ci, mal au talon égal position sur l'arrière, fourmis dans les doigts de pied position sur l'avant.
On peut également déduire des informations à partir de la répartition du poids que l'on exerce sur nos pieds, exemple pour un droitier, la répartition du poids doit logiquement être plus importante sur le pied gauche que sur le droit du faite du verrouillage du bassin et du bras support sur la hanche qui supporte le poids de la carabine.

L'hygiène de vie
L'hygiène de vie est très importante dans la pratique d'un sport, elle conditionne notre forme physique et intellectuelle tant par notre nourriture que le sport et activité pratiqué que notre sommeil, etc.
Bon soyons sérieux, ceux qui y arrivent c'est bien   , malheureusement   nous sommes humains et pas professionnels donc il faut essayer de faire au mieux avec nos travers.



Les conseils

Les vêtements
Les vêtements sont un élément important, certains on tout l'équipement adéquate (chaussure, veste, pantalon) d'autres n'ont que des vêtements classiques, cependant dans un cas comme dans l'autre certaines situations sont identiques.
Il est important d'essayer d'avoir toujours les mêmes vêtements ou des vêtements similaires car cela influe sur notre position, les chaussures d'abord qui joue un rôle important sur le ressenti de nos appuis.
Les vêtements du haut du corps qui forment une ou plusieurs couches influe sur l'épaulement et la position, retirer ou ajouter une couche, si fine soit elle donne lieu à des changements en cible d'où l'importance d'éviter de tels changements en match ou à l'entrainement qui peuvent également déconcentrer. Dans le cas où ce changement s'avère vraiment nécessaire, bien refaire sa prise de position est essentiel.
Selon la température, il est important de s'équiper afin d'être bien, s'il fait trop chaud n'y a pas grand chose à faire malheureusement, en revanche en cas de froid des sous vêtements techniques (collant, sous pull, gants de soie, ...) et des bonnes chaussettes sont les bienvenus, il nous éviteront tremblement et pertes de sensations (notamment au niveau des mains et des pieds).

Les manipulations autres
Parmi ces manipulations, il y a la manipulation de la carabine avec plusieurs cas, le pro avec son pied où il peut poser sa carabine entre chaque tir qui est idéal car cela minimise les mouvements non essentiels et donc la fatigue, le tireur qui repose sa carabine sur la table du pas de tir à chaque fois, ce qui n'est pas très confortable et fatigant.
Deux solutions intermédiaires existent, la première ne pas reposer la carabine ce qui n'est pas à la porté de tous le monde, la seconde qui est pour moi un bon compromis qui consiste à garder la carabine épaulé et ne reposer que le bout du canon sur la table un peu comme une béquille, cela économise une bonne partie des mouvements par apport au dépôt de la carabine sur la table et est moins fatigant, bien sur il faut bien vérifier son épaulement à chaque fois, s'habituer à mettre le plombs avec la main de support mais cela en vaut le coup.
Une autre manipulation est le changement de carton, eh oui les cibles électroniques ne sont pas présente partout donc il faut faire avec les rameneurs manuel ou électrique, dans ce cas une bonne organisation est nécessaire, carton à porté de main et rameneur également pour pouvoir mettre un carton et poser l'ancien.

Routine et reproduction de la gestuelle du tir
Il est important d'avoir une sorte de routine dans sa séquence de tir, tout d'abord il faut essayer de faire simple car trop de complexité rendra d'autant plus dur la reproduction de la séquence de tir, un peu comme la position.
Par exemple mettre le plombs, prise de la carabine, épaulement, monté de la carabine, pose du coude et de la carabine sur le poing, placement du corps (hanche, bassin, ...), placement de la tête, pose du doigts sur la queue de détente, prise de visée, respiration apnée, visée, lâché, analyse, repose de la carabine et désépaulement, pause et on recommence.
Il est important de bien décomposer le tir pour que chaque étape soit reproduite à l'identique et ainsi avoir une régularité, ce rituel deviendra un automatisme à force d'être répété et nous libéra l'esprit pour mieux nous concentré sur la visée.

La pause
La pause peut être variée, repos en position, les pieds fixe mais assis, laisser sa position pour s'assoir, etc.
Là encore nous ne somme pas égaux, certains on besoin de cette pause et d'autres non, donc à chacun de voir.
Elle est pourtant l'occasion de se reposer les jambes, les yeux, le dos, ..., de s'étirer, boire, au finale faire une pause.
Une fois la pause finit il est important de bien reprendre ses repères avant de lâcher un plombs.

La contre cible
Une contre cible (carton genre pistolet 10m à l'envers) permet d'avoir une zone blanche plus importante autour de la cible et donc potentiellement plus de lumière.

Les exercices
* Le contrôle de la position.
Une fois les pieds placé, saisir la carabine, fermer les yeux et se mettre en position, ouvrir les yeux pour voir où l'on se trouve naturellement en cible. Sinon monter en position viser, fermer les yeux en restant détendu, puis après quelques seconde on réouvre les yeux et voit où l'on se trouve.

* Apprécier sa détente
Il est nécessaire de s'habituer à sa détente pour pouvoir faire de bon lâché, on peut si exercer de deux manières soit les yeux fermé ou sur un carton blanc (se qui supprime la visée) et permet de bien apprécier sa détente.

* Le lâché
Le lâché est essentiel, on peut si entrainer sur une potence ou sur un support pour n'avoir que ça à travailler. On peut ainsi améliorer le temps de déclenchement et la qualité du mouvement de l'index.

* L'exercice de la potence
Assis avec une potence les contraintes de la position debout son enlevé se qui permet de se concentrer sur l'essentiel.
L'exercice de la potence permet de travailler son lâché mais peut également servir à affiner sa visée ainsi qu'a contrôler le bon réglage de son dioptre.

* Travail du groupement
Un exercice simple pour travailler son groupement sans la peur du score est le tir sur simple visuel.
Pour cela prendre un carton 10m carabine, découper le visuel, prendre un carton genre carton pistolet 10m, le
retourner placer le carton découper et faire un rond noir au feutre.

Cela permet de ce concentrer exclusivement sur le groupement sans ce soucier du score.

On peut ensuite travailler le groupement dans une zone, le 7 au maximum par exemple sans en déborder.
Pour cela deux solutions soit juste le rond noir de la taille de la zone, soit juste le carton découpé ou avec le
carton précédent dessous car arrivé à un certain stade le visuel noir sur le carton sera trop petit.


* Le travail de la séquence de tir
Comme dit plus haut, il est important d'avoir une sorte de routine de tir, la séquence de tir en fait parti.
La séquence de tir commence au moment où vous prenez votre carabine et se termine quand vous la reposez.
Entre temps il se passe plein de chose, par exemple, l'épaulement, la levé de la carabine, le positionnement du coude, le blocage du bassin, la stabilisation, la respiration, le positionnement de la tête, la prise de visée, le lâché, l'analyse du tir, la déconstruction de la position, le repos de la carabine (pas forcément dans cette ordre précis et avec plus ou moins d'étapes).
On appel ça driller en anglais, le faite de répéter une action ou plusieurs actions afin quelles deviennent un automatisme.
Lors de bons résultats il est important de savoir pourquoi, si l'on est sur de la construction de notre tir, il est intéressant de reproduire celle ci, c'est la séquence de tir. Cela permet par exemple si cela n'est pas instinctif, de relâcher certains muscles, de prendre le temps de se stabiliser avant la prise de visée, ...
Une fois la bonne recette trouvée (rien n'est définitif, la séquence pourra évoluer dans le futur et il faudra la retravailler), il faut la travailler, dans un premier temps en tir à sec, cela permet de ne pas se focaliser sur le résultat, puis une fois bien assimilé, il faut la travailler en tirant sur une série par exemple afin de la vérifier.
Une fois que la séquence de tir devient naturelle, cela permet de ce libérer psychologiquement de cette étapes.

Reposer
Non ce n'est pas un gros mot, combien sommes nous à nous acharner sur un tir perdu d'avance (visée trop longuet

Position ou clic
Une question intéressante à se poser. Si l'on est sûr du réglage de son dioptre, qu'après les plombs d'essais et le peaufinage de la position les tirs sont bon, on peut attaquer.
Si au cours des tirs il y a un léger décalage sur des plombs dont on est sûr, il faut cliquer.
En revanche si les tirs sont clairement décaler il y a fort à parier que la position est en cause, sinon l'exercice de la potence peut servir à régler son dioptre car il permet de vite mettre en évidence un mauvais réglage du dioptre.

L'analyse du tir
L'analyse du tir est très importante elle nous permet de refaire mentalement le tir, retenir les bonnes choses et bannir les mauvaises.
En effet une fois le lâché effectué si l'on repose directement la carabine et que le tir est bon ou pas, impossible de se rappeler du déroulement du tir, donc une fois le lâché fait ce n'est pas fini, il faut maintenir encore quelques secondes la position, pour que le canon reste fixe pendant le passage du plombs mais aussi pour analyser son tir, réfléchir au conséquence de ce tir et pouvoir reproduire le tir si il est bon ou non si il est mauvais, ensuite on annonce son plombs et l'on peut reposer. Une fois le verdict tombé nous savons ce que l'on a fait de A à Z.

La morphologie
La morphologie influe directement sur la position, même si il est préférable de commencer avec la position de base notre morphologie la fera vraisemblablement évoluer pour que cette dernière nous soit confortable. Les appuies des pieds, la longueur des membres, ..., la colonne vertébrale, cette dernière influe grandement sur notre position, en effet les déformations de la colonne vertébrale influe sur la courbe de notre dos, la hauteur de nos épaules et donc sur la position du coude porteur qui pour certains est impossible à poser sur la hanche ou sur la position des pieds notamment le pied arrière qui avance ou recule et dans certains cas pivote pour une meilleur tenu de la cuisse.
Notre morphologie joue un grand rôle dans le réglage de notre carabine, la taille de la main sur la poignée, la longueur de l'index sur la position de la queue de détente, la longueur du bras sur la longueur de crosse, l'épaule sur l'inclinaison de la crosse et les réglages de plaque de couche, le cou et la tête du la hauteur et l'inclinaison du busc (ainsi que la distance œil dioptre).
Une bonne organisation des à cotés, positionnement des plombs et cartons, de la gestuelle de mise en place des cartons, du chargement des plombs et du positionnement de la carabine entre deux tirs en fonction de notre morphologie nous évite des mouvements inconfortables voir des douleurs.

La condition physique du jour
La condition physique en générale est importante mais celle du jour même l'ai d'autant plus, les activités les jours précédent ou avant le tir peuvent influencer notre condition, crampes, tensions, fatigue, et autres joyeusetés sont à prendre en compte, lors de notre positionnement, car notre position "parfaite" ne le sera peut être pas dans ces conditions et quelques ajustements seront surement nécessaire.

Le carnet de tir
Le carnet de tir est une chose très intéressante, on peut y noter ses impressions, son ressenti, ses résultats, des infos sur sa position, une chose également pertinente pour les compétiteurs peut être de noter des infos concernant le tir dans d'autres stand (température, lumière, bruit, ciblerie, réglage du dioptre, ...) afin d'éviter des surprises. Noter le plus d'infos pertinentes que possible.

Les liens et sources

Fédération Française de Tir
http://www.fftir.org/fr/

Forum de Tir Sportif
http://www.letirsportif.com/forum

Article le tir debout
http://societedetirsalbris.pagesperso-orange.fr/la_position_218.htm

PDF traitant du tir debout
https://drive.google.com/open?id=0BwFzCfOqAEKYYkpBQVRORm85ZlU&authuser=0
De Yves Delnord
http://ctsblv.free.fr/

PDF traitant de la compétition, la préparation physique et mentale
https://drive.google.com/open?id=0BwFzCfOqAEKYczBDbzBtMGFucG8&authuser=0
De Carlo Chiesa, chef instructeur de l'école Suisse de tir au pistolet.
http://www.pistol-school.ch/index.php/fr/

PDF traitant de la visée au dioptre
https://drive.google.com/open?id=0BwFzCfOqAEKYNzd6eFltcmhrTms&authuser=0
De © Bernard DROPSY, Ligue de Tir du Centre 2004
http://perso.numericable.fr/asmontlouistir/

Un logiciel qui permet "de refaire le match" en analysant son match et d'obtenir plein d'info.
http://cibles7.perso.sfr.fr/


LA SUITE A VENIR quand j'aurais un peu de temps   

Voilà j'espère que tout ça aura pu vous aider. Bon tir à vous.

Désolé pour les fautes    et si vous trouvez des erreurs ou des oublies ou d'autres sujets merci de me le dire je corrigerais.

Je tiens à préciser que tous cela a été réalisé grâce à des conseils obtenu dans mon club, de la documentation lu, des infos glané sur des sites et forums ainsi  que par mon ressenti et mon expérience de novice.


Dernière édition par pruche39 le Mer 2 Déc - 18:37, édité 44 fois
Revenir en haut Aller en bas
Denis45
Pilier
Pilier


Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 1387
Age : 32
Localisation : la où on ne trouve et où il ne ce passe jamais rien==>LE LOIRET<==
Date d'inscription : 09/09/2013

MessageSujet: Re: Le tir carabine a 10m MAJ 02/12/15   Mer 22 Jan - 22:02

C'est juste AWSOOOOME, super bien documenté et chiadé, j'ai juste survolé, je lirais çà en détail demain mais beau travail de documentation.  
par contre fait gaffe à bien citer les sources si d'aventure tu as un peu pompée sur d'autres sites
Revenir en haut Aller en bas
capitaine caverne
Pilier
Pilier


Masculin
Bélier Chien
Nombre de messages : 5472
Age : 46
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 11/10/2012

MessageSujet: Re: Le tir carabine a 10m MAJ 02/12/15   Mer 22 Jan - 22:27

je sais pas si ma femme va me laisser tracer la ligne de tir sur le carrelage et les empreintes des pieds a la craie, deja qu'elle a pas apprecié que je fasse un trou dans le plafond .....  

deja une version imprimee dans un premier temps, et un trait au scotch ?

merci pour la synthese en tout cas, y'a des indications en + que les autres docs que j'ai deja parcouru   et les photos en situation permettent de bien se faire une idee   
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le tir carabine a 10m MAJ 02/12/15   Mer 22 Jan - 22:33

Moi c'est le déhanché qui me va pas, j'ai juste a poser le bras sur le ventre et c'est bon. 
Très bonnes explications.   
Revenir en haut Aller en bas
MAG138
Pilier
Pilier


Masculin
Balance Chien
Nombre de messages : 2247
Age : 58
Localisation : De-ci/de-là
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Le tir carabine a 10m MAJ 02/12/15   Jeu 23 Jan - 7:39

Excellente synthèse pruche39.
Il te faut ajouter la partie respiration au tir, puis entre deux tirs.

Je ne suis pas vraiment d'accord sur deux choses au moins :
- que l'axe des deux pieds se confonde avec l'axe de tir
- sur la tenue ferme de la poignée avec la main "qui tire"

Sur l'axe pieds/axe de tir.
Le fait d'amener l'axe des épaules (avec l'axe de l’œil directeur inclus) dans l'axe de tir donne presque obligatoirement lieu à une rotation du bassin, rotation de compensation. Celle-ci doit alors être compensée par un décalage du pied arrière très généralement en arrière de l'axe de tir. Ceci permettant à l'épaule arrière (appui de crosse) de rester dans l'alignement.
Ou vu d'une autre manière : pour que le creux de l'épaule (et donc la crosse) reste axé, il faut très généralement que l'épaule se trouve légèrement en arrière de l'axe de tir, le bassin et le pied arrière doivent suivre cette rotation pour que ces éléments restent alignés sur une verticale.

Sur la tenue de la poignée.
Normalement, quand l'arme est à l'épaulé, la position du tireur doit lui permettre de rester dans l'axe de tir sans utiliser "la main qui tire". L'appui sabot de crosse/creux de l'épaule-haut de la poitrine + le contact joue/busc + la position main avant/centre de gravité de l'arme (environ) = assez d'appuis sur les axes X et Y pour que l'arme reste en ligne.
"La main qui tire" peut et doit rester légère sur l'appui de la poignée ce qui évite toute tension musculaire qui serait préjudiciable pour le lâcher.
L'épaule doit rester "tombante", sans quoi pour rester "en tension" ses muscles vont très rapidement s'ancrer sur ceux du cou, qui eux s'ancrent... sur la tête... qui va être tirée du côté de cette même épaule, alors les muscles de l'autre côté de la tête vont tirer à leur tour pour éviter que la tête ne s'incline vers le busc, etc. etc. etc. tout ceci créant des tension inutiles = des tremblements.

Comme on dit autant pour les armes en général que pour le violon : tout part des pieds !
S'ils sont mal positionnés, tout ce qui se situe au-dessus d'eux va devoir compenser pour conserver l'axe. Compenser = très généralement ne pas se trouver en position naturelle = inconfort = tremblement.

D'une manière générale, le squelette doit être utilisé au maximum (respect des axes des os principaux des membres inférieurs, respect de l'axe vertical épaule/pied), pour les membres supérieurs c'est plus compliqué : l'épaule ne tenant anatomiquement en place que par des ligaments et des muscles... mais la gravité est une amie utile.

Tout ce qui cause une tension musculaire doit être évité. Qui dit tension dit boucle agonistes/antagonistes (anatomiquement, les fléchisseurs et les extenseurs sont des antagonistes. Le biceps "plie" l'avant-bras sur le bras, le triceps fait le contraire. Pour conserver un angle de flexion constant avant-bras/bras, une boucle neuromusculaire fonctionne en permanence : un peu plus de tension sur le biceps, puis un peu moins, et l'inverse pour le triceps, etc. C'est un équilibre dynamique = discontinu = tremblement. Même très faible, ce dernier est mesurable.
Ceci correspond au "tonus de base", donnée qui jointe articulation par articulation aux groupes musculaires fait que par exemple quand on immobilise un poignet (plâtre) on le fait avec la main légèrement relevée par rapport à l'avant-bras. C'est "la position de fonction". Pour le poignet, les fléchisseurs sont plus puissants que les extenseurs, donc pour éviter que les fléchisseurs ne "tirent trop la couverture à eux" on plâtre en légère extension (avec un poignet relevé, on peut saisir un objet, avec un poignet baissé, c'est bien plus difficile...).

Je vais dans les détails assez pointus, mais c'est pour faire comprendre la finesse et la complexité de notre fonctionnement. Le maintien d'une position "statique" et de surcroit debout n'étant pas une chose naturelle pour notre corps, cela se retrouve même dans les manuels d'instruction militaire pour la durée de la position au garde à vous qui si elle est maintenue trop longtemps va causer des troubles visuels et de l’équilibre allant jusqu'à l'évanouissement et à la chute !

La position de la tête est très importante, idéalement elle doit se trouver en position "naturelle" c'est à dire ne pas devoir s'incliner vers le busc ou s'en écarter s'il est trop haut.
L'horizontalité des yeux/regard s'accompagne automatiquement de l'horizontalité des oreilles, donc de l'oreille interne et de son système de positionnement dans l'espace. Si l'on altère ce dispositif de réglage de l'équilibre, on altère les résultats en cible, altération qui généralement augmente au fur et à mesure de la séance (fatigue). Il s'agit là de conformer l'arme à la morphologie du tireur.

Pour comprendre en un instant les interactions entre les chaînes musculaires, il suffit de regarder un haltérophile ! Même les muscles de ses mâchoires sont contractés à bloc, pourtant il ne soulève pas la barre avec les dents ! Mais... les muscles du pied s'ancrent sur la cheville, les muscles de la cheville sur la jambe, la jambe sur la cuisse... les pectoraux sur le cou, le cou sur la tête, etc.
C'est ce que l'on nomme "le débordement d'énergie".
Dynamique ou statique, tout exercice donne lieu à des débordements d'énergie. Tendez le bras devant vous comme pour pointer un pistolet, et tenez le plus longtemps possible... ce bras va devenir abominablement lourd, va trembler (la régulation agonistes/antagonistes ne fonctionne plus), la douleur apparaît voire la crampe.
En tir, il faut éviter ces débordements... c'est pratiquement l'inverse qu'il faut réaliser.
Revenir en haut Aller en bas
Denis45
Pilier
Pilier


Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 1387
Age : 32
Localisation : la où on ne trouve et où il ne ce passe jamais rien==>LE LOIRET<==
Date d'inscription : 09/09/2013

MessageSujet: Re: Le tir carabine a 10m MAJ 02/12/15   Jeu 23 Jan - 9:52

çà commence à devenir pointu, de mieux en mieux.  
Revenir en haut Aller en bas
paskalyn
ATLA
ATLA


Féminin
Sagittaire Chèvre
Nombre de messages : 292
Age : 36
Localisation : LE CHESNAY
Date d'inscription : 14/09/2013

MessageSujet: Re: Le tir carabine a 10m MAJ 02/12/15   Jeu 23 Jan - 9:56

Hello Pruche, on en a rêvé et tu l'as fait... Merci beaucoup pour ces explications, et comme tout est en image, c'est plus facile, comme pour les enfants !
Une astuce que m'a donné le président du club de tir de Lomme : quand on pose la loue sur le busc, il est préférable de poser seulement l'os. Ca permet d'être plus précis et surtout, on ne se trompe jamais sur la quantité de "joue" qu'on pose...

Je m'y mets dès ce soir !
Revenir en haut Aller en bas
Denis45
Pilier
Pilier


Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 1387
Age : 32
Localisation : la où on ne trouve et où il ne ce passe jamais rien==>LE LOIRET<==
Date d'inscription : 09/09/2013

MessageSujet: Re: Le tir carabine a 10m MAJ 02/12/15   Jeu 23 Jan - 10:05

"on ne se trompe jamais sur la quantité de "joue" qu'on pose..."
pas bête ce conseil.
Revenir en haut Aller en bas
paskalyn
ATLA
ATLA


Féminin
Sagittaire Chèvre
Nombre de messages : 292
Age : 36
Localisation : LE CHESNAY
Date d'inscription : 14/09/2013

MessageSujet: Re: Le tir carabine a 10m MAJ 02/12/15   Jeu 23 Jan - 10:15

Oouais, franchement, j'ai appris pas mal d'astuces à Lomme. Moi j'avais tendance à poser plein de chair de joue sur le busc, jamais les mêmes quantités du coup et donc, la position n'était pas reproductible...
Quand je lis le post de MAG138, là, je me dis : putain, j'y arriverai pas !!!!!!!!!!!! lol
Revenir en haut Aller en bas
Jimena
Intermédiaire
Intermédiaire


Masculin
Gémeaux Chat
Nombre de messages : 99
Age : 53
Localisation : Honfleur Deauville
Date d'inscription : 08/03/2012

MessageSujet: Re: Le tir carabine a 10m MAJ 02/12/15   Jeu 23 Jan - 10:16

très bon résumé !


(et en plus il y a ma fein en photo : la rouge de l' équilibre )
Revenir en haut Aller en bas
paskalyn
ATLA
ATLA


Féminin
Sagittaire Chèvre
Nombre de messages : 292
Age : 36
Localisation : LE CHESNAY
Date d'inscription : 14/09/2013

MessageSujet: Re: Le tir carabine a 10m MAJ 02/12/15   Jeu 23 Jan - 10:25

@Jiména, c'est une belle bête ! Tu es satisfait ?
Revenir en haut Aller en bas
Jimena
Intermédiaire
Intermédiaire


Masculin
Gémeaux Chat
Nombre de messages : 99
Age : 53
Localisation : Honfleur Deauville
Date d'inscription : 08/03/2012

MessageSujet: Re: Le tir carabine a 10m MAJ 02/12/15   Jeu 23 Jan - 10:43

plus que satisfait  !


j' aime bien son look , les possibilités de réglages qu'offre la crosse alu : tout est ajustable facilement, et en plus elle n'est pas trop lourde ( si tu n utilise pas les poids supplémentaires planqués dans la crosse )
la preuve , réglée pour mon fils de 15 ans qui se l'est attribuée ..... :
                                     


dans la gamme fein , elle a été remplacée par la 700 que tu as .
Revenir en haut Aller en bas
paskalyn
ATLA
ATLA


Féminin
Sagittaire Chèvre
Nombre de messages : 292
Age : 36
Localisation : LE CHESNAY
Date d'inscription : 14/09/2013

MessageSujet: Re: Le tir carabine a 10m MAJ 02/12/15   Jeu 23 Jan - 11:07

il n'a pas de problème de stabilité, ton gamin ! :)
Revenir en haut Aller en bas
pruche39
Vieil Habitué
Vieil Habitué


Masculin
Verseau Cochon
Nombre de messages : 783
Age : 32
Localisation : Jura
Date d'inscription : 03/10/2012

MessageSujet: Re: Le tir carabine a 10m MAJ 02/12/15   Jeu 23 Jan - 12:29

@ MAG138
Concernant l'axe pieds/axe de tir, c'est vrai que beaucoup s'obstine à vouloir garder les pieds aligné (certains tirent très bien dans cette posture), personnellement comme j'ai le dos un peu pourri l'axe de mes épaules et celui de mes pieds n'est pas aligné donc obligé d'avancer mon pied. Je pense qu'il vaut mieux commencer avec les pieds aligné pour prendre sa position et régler sa visée verticalement puis travaillé sur les pieds pour la visée en horizontal mais ce n'est que mon avis.

Pour la main sur la poignée c'est vrai que c'est pas facile à décrire car il faut la tenir sans trop la tenir, si on la serre trop c'est pas bon et si on la tient pas assez c'est pas bon non plus   , bref il faut bien l'avoir en main avec la main détendu.

Sinon merci pour les infos et si tu veux participer en écrivant un ou plusieurs paragraphes, je les rajouterais avec plaisir car c'est un gros morceau au quel je me suis attaqué et l'on peut encore l'étoffer.
Revenir en haut Aller en bas
pruche39
Vieil Habitué
Vieil Habitué


Masculin
Verseau Cochon
Nombre de messages : 783
Age : 32
Localisation : Jura
Date d'inscription : 03/10/2012

MessageSujet: Re: Le tir carabine a 10m MAJ 02/12/15   Jeu 23 Jan - 13:10

@ paskalyn
Bonne remarque c'est vrai que ce n'est pas que la joue qui appui sur le busc, l'os de la mâchoire supérieur s’appuie également sur le dessus du busc, il faut que je face un ptite MAJ.
Revenir en haut Aller en bas
paskalyn
ATLA
ATLA


Féminin
Sagittaire Chèvre
Nombre de messages : 292
Age : 36
Localisation : LE CHESNAY
Date d'inscription : 14/09/2013

MessageSujet: Re: Le tir carabine a 10m MAJ 02/12/15   Jeu 23 Jan - 13:54

Franchement, Pruche, tu as déjà fait un boulot de ouf, donc....
Perso, quand je me place, je n'arrive pas à aligner mes pieds. mon pied gauche (je suis gauchère) est décalé par rapport au droit...
Ce soir, j'essayerai de bosser ça en me faisant filmer, pour voir mes erreurs.
Revenir en haut Aller en bas
MAG138
Pilier
Pilier


Masculin
Balance Chien
Nombre de messages : 2247
Age : 58
Localisation : De-ci/de-là
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Le tir carabine a 10m MAJ 02/12/15   Jeu 23 Jan - 18:07

pruche39 a écrit:
Sinon merci pour les infos et si tu veux participer en écrivant un ou plusieurs paragraphes, je les rajouterais avec plaisir car c'est un gros morceau au quel je me suis attaqué et l'on peut encore l'étoffer.
Tu as prévu la respiration ?
Revenir en haut Aller en bas
pruche39
Vieil Habitué
Vieil Habitué


Masculin
Verseau Cochon
Nombre de messages : 783
Age : 32
Localisation : Jura
Date d'inscription : 03/10/2012

MessageSujet: Re: Le tir carabine a 10m MAJ 02/12/15   Jeu 23 Jan - 19:25

Pas encore, j'étais déjà parti sur la position et puis une chose en entraine une autres et du coup y a pas mal de truc à rajouter.

Si ça te tente.
Revenir en haut Aller en bas
stechermaniac
Vainqueur Concours Pistolet AC
Vainqueur Concours Pistolet AC


Masculin
Taureau Tigre
Nombre de messages : 880
Age : 54
Localisation : meaux
Date d'inscription : 17/09/2009

MessageSujet: Re: Le tir carabine a 10m MAJ 02/12/15   Jeu 23 Jan - 22:04

et on utilise pas la bretelle de tir en tir debout?
Revenir en haut Aller en bas
toyot60
Membre ATLA
Membre ATLA


Masculin
Taureau Rat
Nombre de messages : 4550
Age : 56
Localisation : vallée de l'Oise
Date d'inscription : 16/04/2011

MessageSujet: Re: Le tir carabine a 10m MAJ 02/12/15   Jeu 23 Jan - 23:31

tres tres beau exposé pruche !   bravo ,et merci a toi !   thumleft 
ca va etre bien utile a un tres grand nombre de forumeurs et de forumeuses !


pour la bretelle , eric , en principe c'est autorisé pour le tir couché , 60 BC , TAR ....
mais pas pour le tir debout
Revenir en haut Aller en bas
ROSWELLP
Pilier
Pilier


Masculin
Sagittaire Tigre
Nombre de messages : 2338
Age : 42
Localisation : Finistère Nord
Date d'inscription : 15/06/2013

MessageSujet: Re: Le tir carabine a 10m MAJ 02/12/15   Ven 24 Jan - 6:13

MAG138 a écrit:
pruche39 a écrit:
Sinon merci pour les infos et si tu veux participer en écrivant un ou plusieurs paragraphes, je les rajouterais avec plaisir car c'est un gros morceau au quel je me suis attaqué et l'on peut encore l'étoffer.
Tu as prévu la respiration ?

Salut Pruche39
Bravo, belle synthèse!  thumright 

Faut aussi parler de l'hygiène de vie:
Rien que ça: éviter le café c'est dingue le résultat (enfin pour moi en tout cas)

Ainsi que la clope (même si tout le monde le sait)
Enfin les accros me comprendront. Une raison de plus pour arrêter...

Au final ça fait du monde qui est intéressé par le tir debout, des futurs challengers pour le concours CC.
Bons tirs à tous.
Revenir en haut Aller en bas
duc.alphacabas
Pilier
Pilier


Masculin
Cancer Cochon
Nombre de messages : 2325
Age : 57
Localisation : HAUT GARD
Date d'inscription : 11/08/2011

MessageSujet: Re: Le tir carabine a 10m MAJ 02/12/15   Sam 1 Fév - 17:13

Un grand merci à Pruche , super constructif… il me manque que la carabine  
Revenir en haut Aller en bas
capitaine caverne
Pilier
Pilier


Masculin
Bélier Chien
Nombre de messages : 5472
Age : 46
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 11/10/2012

MessageSujet: Re: Le tir carabine a 10m MAJ 02/12/15   Sam 1 Fév - 21:29

duc.alphacabas a écrit:
… il me manque que la carabine  

et si t'arretais de la vendre deux jours apres l'avoir achetee   

j'admire les gens capable de vendre  smil 85 
Revenir en haut Aller en bas
duc.alphacabas
Pilier
Pilier


Masculin
Cancer Cochon
Nombre de messages : 2325
Age : 57
Localisation : HAUT GARD
Date d'inscription : 11/08/2011

MessageSujet: Re: Le tir carabine a 10m MAJ 02/12/15   Dim 2 Fév - 8:01

C'est de ta faute...    
Revenir en haut Aller en bas
Jef06
Pilier
Pilier


Masculin
Cancer Chien
Nombre de messages : 3453
Age : 46
Localisation : Menton
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Le tir carabine a 10m MAJ 02/12/15   Dim 2 Fév - 8:05

  Voici un autre petit texte pour le tir .si sa peut aider ......

http://ctsblv.free.fr/tirdebout.pdf

J ai écris sa vite fait hier soir    
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le tir carabine a 10m MAJ 02/12/15   Aujourd'hui à 16:24

Revenir en haut Aller en bas
 
Le tir carabine a 10m MAJ 02/12/15
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quand un Mosellan troque sa carabine contre un fusil...
» carabine chez kettner
» quelle carabine choisir???(jeune chasseur)
» Urgent carabine Gros Gibier
» lunette de carabine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum sur les armes à air et .22 :: La Base de données :: Techniques et tir et compétition-
Sauter vers: