Le forum sur les armes à air et .22
Bienvenue sur Airguns ... n'hésitez pas à vous inscrire pour participer à notre communauté et notre convivialité entre tout le monde !
Le forum sur les armes à air et .22

Vous êtes sur le forum référence francophone sur le tir de loisir aux armes à air et .22
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Sujets RécentsSujets Récents  Connexion  Carte des membres  ARprotechARprotech  B.A.R. (BlackPool Air Rifles)  ATAPATAP  Armurerie Meyson  
Bienvenue sur AIRGUNS le forum référence en termes de tir de loisir aux armes à air et .22LR

Partagez | 
 

 Possible ou pas : Laisser une réplique de 7ème catégorie dans son véhicule ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
WandJC
Nouveau Membre
Nouveau Membre


Masculin
Lion Cheval
Nombre de messages : 14
Age : 38
Localisation : Aube
Date d'inscription : 11/11/2010

MessageSujet: Possible ou pas : Laisser une réplique de 7ème catégorie dans son véhicule ?   Ven 3 Déc - 13:06


Bonjour,

J'ai quelques questions qui me turlupinent, est-ce que la voiture est considéré comme propriété privée ?
Est-il possible de laisser une arme de 7ème catégorie dans son véhicule ?

J'aimerais une réponse de juriste si possible et pas un oui peut être etc etc :)))))

Cordialement,
J.C

P.S : Moi je pense que c'est interdit et directe en GAV, après, c'est mon avis personnel....
Revenir en haut Aller en bas
tompolo3
Pilier
Pilier


Masculin
Scorpion Dragon
Nombre de messages : 1070
Age : 28
Localisation : Belgique - Spy
Date d'inscription : 28/05/2010

MessageSujet: Re: Possible ou pas : Laisser une réplique de 7ème catégorie dans son véhicule ?   Ven 3 Déc - 13:11

c'est sur que garder une arme de 7eme cat, approvisionnée chargée à portée de main dans sa voiture c'est direct GAV c'est clair, maintenant le fait de transporter son arme dans le coffre, dans une valisette fermée avec cadenas, non chargée avec les munitions dans une boite à part ça passe, je me suis déja fait arreter dans ces conditions en allant c'est mes grand parent pour tirer, maintenant si tu te fait arreté sans raison évidente tes cuit.... mais si tu veux du sur et certain tu appelle le commissariat le plus proche et tu pose la question... thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Dédé59
Pilier
Pilier


Masculin
Balance Cochon
Nombre de messages : 3230
Age : 57
Localisation : DUNKERQUE
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: Possible ou pas : Laisser une réplique de 7ème catégorie dans son véhicule ?   Ven 3 Déc - 13:35

Port et transport des armes et munitions

Armes de 5, 7 et 8ème catégorie
Le port et le transport des armes et munitions des catégories 5, 7 et 8 sont libres.

Néanmoins, le port libre ne signifie pas que le détenteur puisse porter son arme en toute impunité à tout moment et en tout lieu. (Ex : Le port d'une arme de chasse en dehors des périodes autorisées de chasse est un élément constitutif du délit puni par l'article L. 228-5 du code rural).

Concernant le transport, il est bien évident que l'arme doit être transportée dans les conditions que vous connaissez pratiquement tous,
(fourreau, mallette, et bien entendu non approvisionnée) maintenant si l'arme est à proximité de votre main dans les conditions qui ne sont pas réunies ci-dessus, les ennuis arrivent immédiatement lors d'un contrôle de police ou gendarmerie.
Maintenant concernant la possiblité de laisser une arme de 7éme catégorie dans un véhicule, de mémoire le legislateur n'a pas vraiment planché sur ce sujet, donc je dirais qu'il est tout a fait possible de laisser une arme de 7éme catégorie dans un véhicule et toujours avec les conditions réunies ci dessus bien que je déconseillerais fortement de le faire pour des problèmes que vous imaginez tous en cas d'effraction du véhicule et vol et utilisation de l'arme, mais cela reste un autre sujet.
Dédé59
Revenir en haut Aller en bas
viktor
Pilier
Pilier


Masculin
Scorpion Cochon
Nombre de messages : 1248
Age : 69
Localisation : Val de marne
Date d'inscription : 12/02/2010

MessageSujet: Re: Possible ou pas : Laisser une réplique de 7ème catégorie dans son véhicule ?   Ven 3 Déc - 14:58

Depuis un jugement du tribunal d'Aix en Provence de septembre 1966, les caravanes, tentes de camping et automobiles sont assimilées juridiquement par jurisprudence comme des dépendances des maisons d'habitations.
Mais une automobile est un moyen de transport, et les tentes et caravanes ne permettent pas de garder les armes selon la législation sur celles ci.

La législation spécifique sur les armes prévaut sur le droit commun.

Donc c'est niet !
Revenir en haut Aller en bas
WandJC
Nouveau Membre
Nouveau Membre


Masculin
Lion Cheval
Nombre de messages : 14
Age : 38
Localisation : Aube
Date d'inscription : 11/11/2010

MessageSujet: Re: Possible ou pas : Laisser une réplique de 7ème catégorie dans son véhicule ?   Ven 3 Déc - 19:27

Génial :),

Merci Dédé d'avoir éclairé ma lanterne :))), merci également viktor pour la jurisprudence :)
Merci TomPolo pour l'introduction :).

Je pense que cela ne fait pas de mal de rappeler aux utilisateurs de ce type d'armes les règles et les lois qui nous incombent de respecter :).

Dédé, tu as appelé le commissariat près de chez toi pour avoir ces infos ? (je te taquine bien évidemment )))))

Merci pour vos réponses, le sujet reste ouvert par ailleurs, au cas où il serait utile de rappeler certaines choses qui auraient pu être oublié :)

Cordialement,
J.C
Revenir en haut Aller en bas
Dédé59
Pilier
Pilier


Masculin
Balance Cochon
Nombre de messages : 3230
Age : 57
Localisation : DUNKERQUE
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: Possible ou pas : Laisser une réplique de 7ème catégorie dans son véhicule ?   Ven 3 Déc - 19:38

WandJC a écrit:
Génial :),

Merci Dédé d'avoir éclairé ma lanterne :))), merci également viktor pour la jurisprudence :)
Merci TomPolo pour l'introduction :).

Je pense que cela ne fait pas de mal de rappeler aux utilisateurs de ce type d'armes les règles et les lois qui nous incombent de respecter :).

Dédé, tu as appelé le commissariat près de chez toi pour avoir ces infos ? (je te taquine bien évidemment )))))

Merci pour vos réponses, le sujet reste ouvert par ailleurs, au cas où il serait utile de rappeler certaines choses qui auraient pu être oublié :)

Cordialement,
J.C

Non pas besoin de l'appeler j'y suis.
Dédé59
Revenir en haut Aller en bas
Dédé59
Pilier
Pilier


Masculin
Balance Cochon
Nombre de messages : 3230
Age : 57
Localisation : DUNKERQUE
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: Possible ou pas : Laisser une réplique de 7ème catégorie dans son véhicule ?   Ven 3 Déc - 20:00

viktor a écrit:
Depuis un jugement du tribunal d'Aix en Provence de septembre 1966, les caravanes, tentes de camping et automobiles sont assimilées juridiquement par jurisprudence comme des dépendances des maisons d'habitations.
Mais une automobile est un moyen de transport, et les tentes et caravanes ne permettent pas de garder les armes selon la législation sur celles ci.

La législation spécifique sur les armes prévaut sur le droit commun.

Donc c'est niet !

Bonsoir Viktor,


Aurais tu le jugement de cette juridiction, car si j'interpréte ce que tu écris je pense comprendre qu'une caravane, ou une tente qui se trouvent dans l'enceinte d'une habitation auraient été considérées comme une dépendance de l'habitation principale.
Ne connaissant pas la jurisprudence de cette juridiction, je ne pourrais apporter directement une réponse fiable, par contre pour moi je serai prudent et cela n'engage que moi, je dirai tout simplement qu'une tente et une caravane sont tout simplement des domiciles privés et non pas des dépendances.
C'est pour cela qu'il serait judicieux de connaitre sur quoi la juridiction a statué.
Dédé59
Revenir en haut Aller en bas
Shura
Parrain
Parrain


Masculin
Capricorne Dragon
Nombre de messages : 23376
Age : 39
Localisation : Grove street, Los Santos
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Possible ou pas : Laisser une réplique de 7ème catégorie dans son véhicule ?   Ven 3 Déc - 20:24

WandJC a écrit:

Est-il possible de laisser une arme de 7ème catégorie dans son véhicule ?

Quel serait l'intérêt ?

_________________
"A quelle heure Oxford arrive-t-il à ce train ?"
Albert Einstein
Revenir en haut Aller en bas
viktor
Pilier
Pilier


Masculin
Scorpion Cochon
Nombre de messages : 1248
Age : 69
Localisation : Val de marne
Date d'inscription : 12/02/2010

MessageSujet: Re: Possible ou pas : Laisser une réplique de 7ème catégorie dans son véhicule ?   Ven 3 Déc - 21:01

Bin tu as les dates et la juridiction, tu peux chercher.
Ces "enceintes" sont assimilées aux dépendances du domicile HORS de la propiété du domicile, sinon elles sont des dépendances tout simplement.
Mais même dans l'enceinte du domicile, les armes doivent être stockées selon la législation les concernant, et point !

Relisez plutôt le réglement régissant le transport des armes et munitions....
Ce sera plus simple.

Le terme "juridiction" n'est pa approprié.

Et la bonne question vient d'être posée :

Quel intéret ?


Dernière édition par viktor le Ven 3 Déc - 21:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
YouGo
Pilier
Pilier


Masculin
Sagittaire Chat
Nombre de messages : 2705
Age : 28
Localisation : France
Date d'inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: Possible ou pas : Laisser une réplique de 7ème catégorie dans son véhicule ?   Ven 3 Déc - 21:04

Shura a écrit:
Quel serait l'intérêt ?
Faire du plinking sur autoroute !
Quelle question... smil 86

Revenir en haut Aller en bas
Ka-POW!
Vieil Habitué
Vieil Habitué


Masculin
Cancer Singe
Nombre de messages : 734
Age : 48
Localisation : Tours
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: Re: Possible ou pas : Laisser une réplique de 7ème catégorie dans son véhicule ?   Ven 3 Déc - 21:33

Les textes du code pénal sont une chose.
La réaction de l'autorité en matière de sécurité publique en est une autre.

La question est, que répondras-tu aux gendarmes qui te demanderont:
"Que-ce que vous faites avec ça dans votre auto ?"

Je ne suis pas sur que "j'ai le droit m'sieur, c'est dans la loi" soit un bon argument.
Revenir en haut Aller en bas
Doudoudidou
Vieil Habitué
Vieil Habitué


Masculin
Cancer Tigre
Nombre de messages : 981
Age : 30
Localisation : IDF
Date d'inscription : 04/04/2010

MessageSujet: Re: Possible ou pas : Laisser une réplique de 7ème catégorie dans son véhicule ?   Ven 3 Déc - 21:44

Tu nous parles dans le titre de réplique CO2... dans le cas des armes de poing, la législation est claire je pense.

Le transport se fait avec motif légitime : domicile - club - armurerie - résidence secondaire ; et sous condition : rangement fermé, verrou de pontet, munitions à part.

Donc le laisser dans sa voiture est interdit !
Revenir en haut Aller en bas
Dédé59
Pilier
Pilier


Masculin
Balance Cochon
Nombre de messages : 3230
Age : 57
Localisation : DUNKERQUE
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: Possible ou pas : Laisser une réplique de 7ème catégorie dans son véhicule ?   Sam 4 Déc - 9:42

viktor a écrit:
Bin tu as les dates et la juridiction, tu peux chercher.
Ces "enceintes" sont assimilées aux dépendances du domicile HORS de la propiété du domicile, sinon elles sont des dépendances tout simplement.
Mais même dans l'enceinte du domicile, les armes doivent être stockées selon la législation les concernant, et point !

Relisez plutôt le réglement régissant le transport des armes et munitions....
Ce sera plus simple.

Le terme "juridiction" n'est pa approprié.

Et la bonne question vient d'être posée :

Quel intéret ?


Tout a fait d'accord avec toi Viiktor concernant le stockage de certaines armes à domicile et selon la législation les concernant à savoir plus paticuliérement les 1éres et 4éme catégorie ou le coffre fort devient obigatoire et doit être scellé au domicile.
Par contre concernant les 7éme catégorie, rien de bien spécifique, bien que je suis tout a fait d'accord de prendre un minimum de précautions concernant leur stockage également ainsi que celles décrites en 5éme catégorie et autres.
Un petit rappel qui suit afin de se mémoriser certaines régles concernant la législation.

Cette page vise à donner un aperçu synthétique sur la réglementation française et non à servir de référence légale exacte. Pour le détail de la réglementation, référez-vous aux textes en vigueur afin d'éviter toute erreur (texte complet décret du 6 mai 1995 et décret de décembre 1998).

Aucune loi votée au parlement ne régit la législation des armes en France. Le texte législatif est le décret loi de 39, non ratifié par le Parlement, modifié par une ordonnance de 1958 et retouché (réactualisation des peines) par une loi de 1977. Le législateur français a passé un décret en 1995, suivi d'un décret en décembre 1998 qui sont des décrets d'application du décret-loi de 1939. Ces deux textes sont actuellement en vigueur. Une proposition de loi a été votée par l'Assemblée Nationale et est en attente au niveau du Sénat (projet de loi Leroux).

Note : La discussion qui suit s'applique uniquement aux acheteurs civils et ne concerne pas les personnels militaires et policiers. L'acquisition d'armes à feu par ces personnels est soumise à une législation différente.

I. Les catégories d'armes

La loi française repose sur une catégorisation des armes à feu en différentes catégories. La loi précise ensuite par catégorie d'armes quels sont les possibilités de détention et les obligations de déclaration éventuelles. Il y a huit catégories d'armes dont un résumé est donné ci-dessous :

1ère catégorie : Armes de poing semi-automatique dont le calibre est supérieur à 7.65mm, tous les types de fusils semi-automatiques ou à répétition conçu pour un usage militaire. Les armes automatiques sont rangées dans cette catégorie mais elles ne sont pas disponibles à la vente pour les citoyens ordinaires,
2nde catégorie : Tanks, avions et autres équipements militaires lourds,
3ème catégorie : Equipement de protection contre les armes chimiques et autres équipements,
4ème catégorie : Les armes de poing qui ne sont pas déjà dans la 1ère catégorie (tous les revolvers et certains pistolets), toute une gamme d'armes longues en fonction de certains critères fixés par la loi (longueur, nombre de balles dans le chargeur, etc.), depuis le décret de 1998, les armes de poing à un coup en .22 LR sont incluses dans cette catégorie de même que les fusils à pompe,
5ème catégorie : Toute une variété d'armes longues qui en sont pas déjà dans la quatrième catégorie, la plupart étant des fusils de chasse traditionnels à deux coups,
6ème catégorie : Couteaux, gaz lacrymogène, matraques et autres armes de mêlée,
7ème catégorie : Toutes les armes à percussion annulaire (.22 L.R.) sauf celles qui sont déjà dans la quatrième catégorie, armes à air comprimé,
8ème catégorie : Antiquités et armes neutralisées.
A la suite de la loi de 1995 complétée par le décret de 1998, les seules catégories significatives en termes d'armes à feu sont la 1ère et la 4ème catégories. Elles comprennent une très grande part des armes de poing et armes longues. La 5ème catégorie était significative avant la loi de 1995 mais cette dernière a retiré un grand nombre d'armes de cette catégorie pour les mettre en quatrième catégorie.

II. Acquisition des armes à feu

La réglementation en termes d'acquisition d'armes à feu varie en fonction de la catégorie.

1. 1ère et 4ème catégories

L'acquisition d'armes entrant dans ces catégories est autorisée pour les personnes de plus de 21 ans si et seulement si elles sont détentrice d'un permis. L'obtention d'un permis nécessite une lettre d'approbation de la Fédération Française de Tir. Cette lettre ne peut être obtenue qu'après six mois de participation à un club de tir et avec une inscription à la Fédération.

Quand l'avis favorable de la FFT a été obtenu, on doit faire une demande à la police qui fait une enquête sur la personne faisant la demande. Quand l'enquête est finie et que rien n'a été retenu contre la personne faisant la demande, la police donne son approbation et la personne a trois mois pour acheter une arme. Si elle n'achète pas d'arme dans un délai de trois mois, l'autorisation expire. L'autorisation est valide pendant cinq années et doit être alors renouvelée. Un maximum de douze armes peuvent être détenues dont sept au maximum peuvent être des armes de première catégorie.

La cinquième et la septième catégorie ne sont plus que des coquilles vides ou presque ce qui veut dire que très peu d'armes à feu sont disponibles sans avoir à subir le processus d'autorisation. Ce processus est normalement positif, à partir du moment où on est pas un criminel ou une personne mentalement déficiente. Mais, le processus est très long, trois mois parfois plus. D'autre part, la décision de la police n'a pas besoin d'être motivée, tout le processus est donc à la merci d'une saute d'humeur administrative.

2. 5ème et 7ème catégorie

Avant le décret de décembre 1998, les armes de ces catégories pouvaient être acquises librement par tout citoyen de plus de dix-huit années, certaines nécessitant un enregistrement auprès de la police. Depuis le décret de 1998, l'acquisition de ces armes est désormais soumise à la présentation d'un permis de chasse validé de l'année ou de l'année précédente ou à la présentation d'une licence de fédération sportive agréée. La septième catégorie (armes d'épaule à percussion annulaire principalement) n'est pas concernée par cette mesure.

Il est possible pour certaines armes d'être acquises par des personnes de plus de 16 ans si elles sont munies d'une approbation parentale et qu'elles disposent d'un permis de chasse ou de tir.

3. 8ème catégorie

L'acquisition et la possession de ces armes est totalement libre. Aucun enregistrement n'est nécessaire.

III. Enregistrement des armes

Toutes les armes de première et de quatrième catégorie doivent être enregistrées au niveau de la préfecture de police. Certaines armes de cinquième et de septième catégorie sont aussi concernées par cette mesure.

IV. Détention des armes de première et de quatrième catégories

Une des nouveautés apportées par la loi de 1995 est qu'il est maintenant obligatoire de détenir les armes de première et de quatrième catégorie dans un coffre-fort. Il est d'ailleurs impossible d'acheter une arme sans la preuve que vous détenez un coffre-fort.

D'autre part, chaque tireur doit réaliser trois sessions de tir contrôlées par an avec au moins deux mois d'écart entre les séances. Ces séances sont enregistrées dans un carnet de tir par le club de tir où la séance est réalisée avec la mention de la date, de l'heure et du nom du tireur. Ce registre est tenu à la disposition de la police.

V. Port et transport des armes

Il est interdit de porter des armes et des munitions de quatrième catégorie de même que les armes de poing de 7ème et 8ème catégorie. Le transport de ces armes n'est permis que si elles ne sont pas dans un état leur permettant d'être utilisables immédiatement.

Le port et transport des armes longues et munitions des 5ème, 7ème et 8ème catégorie est autorisée


Concernant la notion de domicile,




I - Le principe de l’inviolabilité du domicile
A/ La notion de domicile
B/ Sanctions au principe de l’inviolabilité
II - Les exceptions au principe de l’inviolabilité
A/ Cas d’introduction légitimes de droit commun
B/ Les régimes dérogatoires



INTRODUCTION

Le principe est l'inviolabilité, posée par des textes:
•Article 9 du Code civil : tout citoyen a droit au respect de sa vie privée.
•Infractions pénales.
•Convention européenne des droits de l'homme.
Cependant les exigences judiciaires et de sécurité doivent être conciliées avec ce principe, qui comporte des exceptions.

I - LE PRINCIPE DE L'INVIOLABILITE DU DOMICILE.


Il faut avant tout intervention connaître la notion de domicile (A) car le législateur a prévu des sanctions au principe d’inviolabilité (B) du domicile.

A- LA NOTION DE DOMICILE.

Il n'y a pas de définition textuelle du domicile. La doctrine et la jurisprudence le définissent comme tout endroit où une personne peut se dire chez elle, c'est-à-dire y vivre, dormir, manger....
Principe pour reconnaître un domicile : Publicité aux yeux des tiers, Autonomie de vie, Intimité et Occupation
Et ce quel que soit le titre d'occupation des lieux. II peut donc s'agir des endroits les plus divers (squat, chambre d’hôtel, caravane, tente, ect...).
La notion de domicile ne s'étend pas aux véhicules sauf exception camping car. Le domicile est un lieu privé inviolable par des tiers, hors les cas prévus par la loi.

B- SANCTIONS AU PRINCIPE DE L'INVIOLABILITE.

Il faut distinguer la violation de domicile commise par un fonctionnaire et la violation commise par un particulier.

1) Par un fonctionnaire :

Elément légal : Prévue et réprimée par l’article 432-8 du CP
Elément Matériel :
-Introduction dans un domicile
-Par un fonctionnaire
-En dehors des cas prévus par la loi et contre le gré de son occupant.
Elément moral :
L’agent a conscience d’agir en dehors des cas prévus par la loi
Il a la volonté de pénétrer dans le domicile malgré l’opposition de l’occupant.
La tentative est punissable.

2 ) Par un particulier :

Elément légal : Prévu et réprimé par l’art 226-4 du CP
Élément matériel :
-Introduction ou maintien dans le domicile d’autrui
-En dehors des cas prévus par la loi
-A l’aide de manœuvres, menaces, escalade, usage de fausses clés…)

Élément moral :
-Conscience de commettre un acte illicite
-volonté de pénétrer u de se maintenir dans la domicile d’autrui malgré l’opposition de l’occupant.

II - LES EXCEPTIONS A L'INVIOLABILITE DU DOMICILE.

A- LES CAS D'INTRODUCTION LEGITIMES DE DROIT COMMUN.

-Obligation de porter secours à personne en péril
-Appel de l’intérieur
-Interpellation en flagrance
-Exécution de mandat d’amener, d’arrêt
-Exécution d’une contrainte par corps
-Exécuter des décisions portant condamnation.
-Procéder à des perquisitions en flagrance, en préliminaire avec assentiment express et manuscrite de l’intéressé, en commission rogatoire présence du mise en examen ou de 2 témoins ou représentant désignés par l’intéressé.
-Procéder à diverses opérations ( constatations,…)
-Procéder à des opérations prévues aux articles L 231-1, 611-1, 611-8 et 611-13 du code du travail, L 228-35 et L 228-36 du Code Rural et 706-24 du CPP.
-L’exécution d’office ( hospitalisation d’office en présence de danger imminent )

Le domicile fait l’objet d’une protection nocturne entre 21h00 et 0600. Pas de saisine - saisie incidente de nuit lorsqu'une perquisition, commencée aux heures légales se poursuit après 21 h 00 (laquelle est tout à fait légale) - prise de mesures conservatoires jusqu'au lendemain 6h.

B- LES REGIMES DEROGATOIRES.

En règle générale le domicile fait l’objet d’une protection entre 21h00 et 06h00 sauf exceptions :

1) La nuit l’introduction est possible si :
-Réclamation faite de l’intérieur de la maison (art 59 al 1 CPP)
-Perquisition de nuit sont possibles pour la recherche et la constatation des infractions visées à l’art 706-24 CPP ( acte de terrorisme ), à l’art 706-26 du CPP ( trafic de stupéfiant ), et à l’art 706-34 du CPP ( en matière de proxénétisme ). Possible si autorisée par le juge d’instruction en commission rogatoire ou par le juge des libertés et de la détention à la requête du procureur de la République en matière de flagrance
-Incendie, inondation
-Assistance à une personne en péril ( art 226-6 al 2 CP )
-Etat d’urgence ( loi 03/04/1955 ), Etat de siège ( Art 36 de la Constitution du 04/10/1958 )
-L’exécution d’office ( hospitalisation d’office en présence de danger imminent )


2) Certains lieux sont protégés :
Les locaux diplomatiques, l’intervention n’est possible qu’avec le consentement du chef de mission.
Les locaux consulaires seul les locaux professionnels
L’assemblée Nationale et le sénat l’introduction n’est possible qu’avec la réquisition de leur président
Les casernes avec la réquisition du chef de corps.
Les établissements et entreprises intéressant la défense nationale avec autorisation. Les locaux occupés par des personnes astreintes au secret professionnels. cabinets d'avocats et domicile, cabinet de médecin, étude de notaire, d'avoué, d'huissier, entreprise de presse, entreprises de communication audiovisuelle.

CONCLUSION :
Les interventions dans un domicile privé sont encadrée par des textes préservant les droits de l’occupant. Toutes les interventions de nuit sont réalisées sous le contrôle des magistrats garants des libertés fondamentales.


A savoir qu'un véhicule automobile est bien une propriété privée à partir du moment ou il est établi que le certificat d'immatricalation est à votre nom, et peut même être considéré comme domicile.
Je dirai donc que légalement si l'arme est dans un coffre de voiture je dis bien arme de 7éme catégorie, et dans les conditions ou elle doit se trouver c'est à dire non approvisionné et dans un fourreau de transport ou une une mallette, il n'y a pas d'infraction à mes yeux.
Maintenant comme le disez SHUSHU quel en est l'intérêt !!!!!!

Bonne lecture à tous Dédé59
Revenir en haut Aller en bas
WandJC
Nouveau Membre
Nouveau Membre


Masculin
Lion Cheval
Nombre de messages : 14
Age : 38
Localisation : Aube
Date d'inscription : 11/11/2010

MessageSujet: Re: Possible ou pas : Laisser une réplique de 7ème catégorie dans son véhicule ?   Sam 4 Déc - 10:01


Il n'y a aucun intérêt à laisser ce type d'arme dans son véhicule, je suis entièrement d'accord avec Shura :)

Il s'agissait simplement d'une question et en même temps d'un rappel aux propriétaires de ce type d'armes la loi.

Par ailleurs, je vois que le sujet n'est pas incongru et d'actualité, étant commerçant, on constate qu'il y a de plus en plus de braqueur amateur ou plutôt de bras cassés utilisant ce type d'arme pour nous faire peur.... (Mais une bonne gazeuse dans le magasin suffit amplement).

Mais je suis tout à fait d'accord avec le fait qu'il n'y a aucun intérêt à laisser une arme comme ça dans son véhicule à moins d'aller au stand tous les soirs :)

Cordialement,
JC
Revenir en haut Aller en bas
viktor
Pilier
Pilier


Masculin
Scorpion Cochon
Nombre de messages : 1248
Age : 69
Localisation : Val de marne
Date d'inscription : 12/02/2010

MessageSujet: Re: Possible ou pas : Laisser une réplique de 7ème catégorie dans son véhicule ?   Sam 4 Déc - 14:20

Heum......
Une loi, c'est une loi.

Et un décret, bin c'est un décret.

Il y a comme une différence.....

Mes 3 ans à Paris II sont bien lointains, mais il m'en reste les principes...
Revenir en haut Aller en bas
WandJC
Nouveau Membre
Nouveau Membre


Masculin
Lion Cheval
Nombre de messages : 14
Age : 38
Localisation : Aube
Date d'inscription : 11/11/2010

MessageSujet: Re: Possible ou pas : Laisser une réplique de 7ème catégorie dans son véhicule ?   Sam 4 Déc - 19:49

J'imagine que tu ne t'adressais pas à moi Viktor.

Effectivement, une loi est une loi et un décret est un décret, il me semble que la différence entre les 2 c'est que la loi est étatique, elle s'applique sur tous le territoire national et le décret ne s'appliquerait que pour certaines régions ? C'est à dire, que le préfet peut décréter par exemple, un couvre feu pour les mineurs à partir de 20:00.

Bon, après je dois dire une bêtise je pense :) :)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Possible ou pas : Laisser une réplique de 7ème catégorie dans son véhicule ?   Aujourd'hui à 16:03

Revenir en haut Aller en bas
 
Possible ou pas : Laisser une réplique de 7ème catégorie dans son véhicule ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réplique H1
» que pensez vous de laisser nos chevaux en demi pension (au pair) dans un club
» réplique Devil
» Assemblage Dump valve réplique HKS
» la laisser brouter quand JE le decide...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum sur les armes à air et .22 :: La place des newbies :: Les questions de débutants-
Sauter vers: